Le Cégep de Baie-Comeau obtient des subventions totalisant un montant de près de 3 millions de dollars pour la recherche et le développement des petits fruits nordiques du CEDFOB | Cegep de Baie-Comeau - APPRENDRE AUTREMENT

Le Cégep de Baie-Comeau obtient des subventions totalisant un montant de près de 3 millions de dollars pour la recherche et le développement des petits fruits nordiques du CEDFOB

Le Cégep de Baie-Comeau est heureux d’annoncer qu’il a obtenu pour son Centre collégial de transfert de technologie, le CEDFOB, des subventions totalisant un montant de près de trois millions de dollars, soit deux millions de dollars dans le cadre du Programme d’innovation dans les collèges et la communauté du Conseil de recherches en sciences naturelles et en génie du Canada (CRSNG) et un million de dollars par le Fonds collège-industrie pour l’innovation. Ces subventions permettront au CEDFOB de mener des projets de recherche et de renforcir ses infrastructures de recherche et de développement pour l'essor de petits fruits particuliers à la Côte-Nord.

Le financement octroyé par le Programme d’innovation dans les collèges et la communauté sera entièrement investi au projet ayant pour titre Essor de quatre productions fruitières particulières à la Côte-Nord : ronce arctique, chicouté, camarine noire et airelle vigne d’Ida. Quant à la subvention reçue du Fonds collège-industrie pour l’innovation, elle permettra l’acquisition d’équipements requis pour ce même projet de recherche. « Le Cégep de Baie-Comeau et le CEDFOB se réjouissent de cette nouvelle. Précisons d’ailleurs que dans le cas de la subvention du Fonds collège-industrie pour l’innovation, notre cégep est l’établissement qui a reçu la contribution la plus importante parmi les sept projets subventionnés dans six collèges du Canada », a exprimé le directeur général de l’établissement, Claude Montigny.

L’objectif général du projet est d’élaborer quatre modèles de production biologique de petits fruits particuliers à la Côte-Nord. Ces petits fruits restent sous-exploités en raison d’cun manque de connaissances agronomiques permettant une production commerciale, comme c’est le cas pour le bleuet et la canneberge.

« Plus concrètement, ce projet de recherche vise l’essai d’aménagements et de régies de culture biologique qui se baseront principalement sur ceux appliqués dans les productions de petits fruits au Québec, en Scandinavie et aux États-Unis. Le but ultime de ces essais est d’améliorer les rendements fruitiers par unité de surface en développant des régies de production biologique efficaces. Ces régies impliquent une multiplication in vitro des plants et une pollinisation nordique efficace. Elles appliqueront le principe d’économie circulaire en utilisant les sous-produits d’entreprises régionales comme intrants faisant ainsi le lien entre les principaux secteurs d’activité économique de la région », a expliqué Ève-Catherine Desjardins, l’une des principales chercheuses du projet.

Vingt entreprises régionales de la Haute, de la Moyenne et de la Basse-Côte-Nord seront impliquées, en provenance des secteurs agricoles et horticoles et de la transformation des pêches et du bois, et mettront en valeur leurs co-produits générés par la première transformation. Ces derniers serviront de fertilisants et de paillis pour les productions fruitières. Les résidus de petits fruits des transformateurs seront valorisés par les entreprises cosmétiques et par celles issues de l’industrie des bières et des spiritueux. Ces entreprises seront soutenues par l’équipe de recherche du CEDFOB qui est basée au Cégep de Baie-Comeau et qui travaille en collaboration avec d’autres centres de recherche, tels le Centre de recherche en sciences animales de Deschambault (CRSAD), le Centre d'expertise et de transfert en agriculture biologique et de proximité (CETAB+) du Cégep de Victoriaville et le Centre d’études des procédés chimiques du Québec (CÉPROCQ) du Collège de Maisonneuve.

Grâce à ces subventions, le CEDFOB pourra consolider son expertise acquise en recherche dans le domaine des petits fruits nordiques pour les cinq prochaines années, et, par le fait même, donnera un élan à la diversification économique de notre région.

À propos du Cégep de Baie-Comeau Le Cégep de Baie-Comeau est un établissement d’enseignement collégial de petite taille, à dimension humaine, qui se démarque par son approche personnalisée. Avec ses 14 programmes préuniversitaires et techniques, son offre de formations aux adultes et aux entreprises, l’établissement s’assure de préparer la relève de demain tout en répondant aux besoins du milieu. Le tout dans un environnement de nature et de plein air!

À propos du CEDFOB Le Centre d’expérimentation et de développement en forêt boréale (CEDFOB) est un organisme à but non lucratif affilié au Cégep de Baie-Comeau. Le CEDFOB accompagne les entreprises et les organismes dans l’innovation grâce, entre autres, à la recherche appliquée, au transfert technologique et par la formation et l’information. Il fait partie intégrante du réseau des centres collégiaux de transfert de technologie qui regroupe 59 centres au Québec et dont le financement de base provient du ministère de l’Éducation et de l’Enseignement supérieur et du ministère de l’Économie et de l’Innovation.

- 30 -

Source :
Catherine Heppell
Conseillère aux communications, au marketing et aux relations publiques 
418-297-0334
cheppell@cegepbc.ca

 - Le Cégep de Baie-Comeau obtient des subventions totalisant un montant de près de 3 millions de dollars pour la recherche et le développement des petits fruits nordiques du CEDFOB

  - Le Cégep de Baie-Comeau obtient des subventions totalisant un montant de près de 3 millions de dollars pour la recherche et le développement des petits fruits nordiques du CEDFOB

Cette recherche a été financée par le Conseil de recherches en sciences naturelles et en génie du Canada (CRSNG).